Choisir un nom...

Ceux qui me connaissent savent mon intérêt inépuisable pour le japon, de son design à sa littérature, pour sa culture si particulière, mêlant curiosité et modernisme débridé et isolationnisme et préservation de traditions et de savoir-faire séculaires. Il ne me surprendrait pas plus que cela d'avoir été japonais dans une vie antérieure, tant je ressens d'affinité élective pour ce pays et ses multiples facettes. L'une d'entre elles, et non des moindres, qui me fascine est son rattachement intime à la nature et à ses manifestations les plus infimes. Je ne pouvais pas manquer de lui rendre hommage au travers du nom que j'allais donner au lieu hors du temps que j'étais en train de me construire pour reprendre mon activité...

Cette figurine en céramique (grès modelé et émaillé) est la première née d'une longue série, reflet d'une confrontation difficile mais salvatrice avec l'image de soi et son ajustement inconscient permanent...
"Pas sûr vivant" - Autoportrait - grès émaillé, Marker


 

Hanami est un moment privilégié au Japon.

Il s'agit littéralement de "Contempler l'essence de la beauté"


Dans l'archipel, chaque année au printemps, sous les sakura en fleurs, on se livre au traditionnel hanami, une pratique ancestrale qui ne se limitait pas autrefois aux seuls cerisiers. Assis sur des couvertures, nombreux sont ceux qui passent des heures à contempler leur fleur préférée et à boire du saké. Cette floraison qui ne dure que quelques jours symbolise l’impermanence des choses, la beauté mais aussi la fragilité de l‘existence.

 

 

 

 

 

 

Le caractère «Mi» s’emploie pour désigner le contenu, la substance, ici l’essence même de la beauté que la graine puis le bourgeon contiennent et finissent par délivrer sous la forme fragile de fleurs.

 

 

UN LIEU SUR MESURE


 

Un jardin au bout du passage, un abri, une simple cabane en bois.

Un temps particulier, celui de contempler les fleurs, les oiseaux délicats, d'entendre sur le toit, interminablement la pluie...


D'abord la terrasse en bois exotique, pour me faire la main, et puis lentement étape par étape, je me suis attelé à la construction de cet abri ouvert à la vie du jardin, à la lumière et aux parfums. Plans, dépôts de permis, fondations, plomberie, charpente, électricité, isolation, pose des fenêtres, étanchéité, toiture, bardage extérieur, mobilier intérieur... Tout faire soi-même paraissait une tâche sans fin, les obstacles et les imprévus ont été innombrables mais pourtant un jour tout était achevé, illustrant à merveille le proverbe asiatique qui veut que long soit le chemin qui mène au sommet de la montagne, mais qu'il commence avec un pas, puis un autre...

97, avenue Pasteur

93260 Les Lilas

au fond du jardin


HANAMI - Graines de design  -  eric.brosseron@hanami-grainesdedesign.com

Tout droits réservés ®